Madagascar – Pourquoi Travailler Dans Un Centre D’Appels ?

centre d'appels Madagascar
Le travail dans un centre d’appels n’est pas uniquement dédié aux jeunes, les pères et mères de famille ayant une bonne maitrise d'une ou plusieurs langues étrangères y trouvent aussi une place.

La majorité des jeunes malgaches sont aujourd’hui sans emploi. Deux principales raisons expliquent cette situation. En effet, Madagascar a récemment traversé une crise politique et économique ; une situation qui n’a pas manqué de faire fuir les investisseurs. Pourtant, qui dit moins d’investisseurs dit moins d’emplois et donc accroissement du taux de chômage et développement du secteur informel. Le second facteur est le déséquilibre de l’offre et de la demande en matière d’emplois. Il y a moins d’offres que de demandes. A Madagascar, les jeunes diplômés ne trouvent pas un poste équivalent à leur cursus pédagogique.

Les avantages du travail en centre d’appels pour les jeunes

Le centre d’appels, voire les sociétés d’externalisation offshore, est très apprécié par les jeunes malgaches. De prime abord, un centre d’appels brille par son recrutement toute l’année. Effectivement, ce type de société cherche à peaufiner son effectif afin de développer son portefeuille client. Et ce ne sont pas les campagnes qui manquent. Prise de rendez-vous, service client ou encore enquêtes, autant de campagne qui demandent un certain flux. En outre, travailler dans un centre d’appels à Madagascar permet de parfaire son sens de la communication en langue étrangère. Le fait d’être en relation avec des étrangers 8 heures améliore la langue . La rémunération dans les call center est appréciable. De plus, ils mettent en place un système de prime. Plus l’agent est motivé, mieux il sera récompensé. La prime peut être d’ordre pécuniaire ou sous forme de cadeau (bon d’achat, friandises…). Être téléopérateur permet également d’augmenter son expérience professionnelle. D’ailleurs, bon nombre de société acceptent les débutants. Aussi, ce métier est l’idéal pour un premier pas dans le domaine professionnel. Les liens se créent très vite dans le domaine de l’offshore. C’est ainsi un excellent moyen d’agrandir ses relations professionnelles et personnelles.

Un centre d’appels, un métier stable

L’externalisation offshore est une alternative aux personnes qui veulent un métier stable. Ce n’est certes pas une carrière dans l’administration, mais elle permet une évolution professionnelle. Niveau recrutement, tout le monde peut tenter sa chance. Seul critère : la maîtrise de la langue étrangère demandée (le plus courant étant le français). Les périodes de recrutement d’un centre d’appels correspondent aux périodes de « fêtes », comme Noël, Pâques ou encore des grands événements. On parle surtout du service client, qui doit répondre aux réclamations des acheteurs en ligne (livraison de produits, retour de produits, remboursement). Le métier dans un centre d’appels permet d’évoluer dans la hiérarchie. Il n’est pas rare qu’un télé-agent, monte en superviseur jusqu’à manager ou responsable de plateau. Une fois qu’on a goûté au métier de téléopérateur, on n’a plus envie d’arrêter. Par ailleurs, ce métier ouvre à plusieurs alternatives dans le domaine de la communication. Parent ou étudiant, les centres d’appels ne font pas de distinction. On rencontre de plus en plus de père de famille ou de mère de famille dans un centre d’appels.

Vous pouvez nous écrire directement sur notre site ou nous appeler au 09 70 71 83 00 ( Numéro Français non taxé ).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*